< Retour

Une cuisine en osmose avec son environnement

25/07/2016

On devine, au premier regard, que cette cuisine installée dans une ferme périgourdine de 1720 n’est pas des villes mais des champs. Mêlant l’érable massif et la pierre dans une belle sobriété, elle est en parfaite osmose avec son environnement. Maha El-Metwally est ravie de cette cuisine.

Judicieusement placé au centre de la pièce, l’îlot, utilisé pour les préparations sèches, forme avec la cuisinière installée dans le cantou (vaste cheminée ancienne) et le poste évier un triangle très efficace ; la maîtresse des lieux passe de l’une à l’autre zone en toute facilité. On remarque, par ailleurs, ses angles biseautés qui l’allègent et sécurisent les déplacements.

Dans cette ferme dont les murs sont en pierre de Dordogne et la toiture en lauzes, la cuisine met à l’honneur les matières nobles pour respecter l’esprit authentique des lieux. Entre l’érable massif en façades d’une part, et la pierre de Bourgogne qui vêt le plan de travail et le timbre d’office d’autre part, l’harmonie est toute naturelle.

La sobriété est, elle aussi, de mise en ce qui concerne les couleurs : la finition des portes, blanc rosé patiné, s’accorde parfaitement aux murs blanchis à la chaux et au parquet en châtaigner.

Cerné de pierre et de chêne, le cantou, qui accueille la cuisinière, ponctue d’une note traditionnelle bienvenue cette réalisation.

Conception et réalisation, ATELIER AUDIBERT. Cuisine La Cuisine Française
Modèle Valençay cadre droit. Façades en érable massif, blanc rosé patiné, poignées coquille en nickel brossé. Plan de travail, dosseret et évier façon timbre d’office taillé dans la masse en pierre de Bourgogne. Robinet THG. Cuisinière Sauter. Réfrigérateur Whirlpool. Lave-vaisselle Bosch. Sol en châtaignier, murs de pierre crépis à la chaux.
Photos Agnès Rodier